L’entretien professionnel

Cette formation elearning en développement des compétences vous sensibilisera à l'entretien professionnel. Vous serez en mesure de vous préparer efficacement, d'être partie prenante lors de l'entrevue et de gérer les décisions prises.

240,00 € 240.0 EUR 300,00 €

250,00 €

    Cette combinaison n'existe pas.

    Objectifs de la formation

    • Maîtriser les fondamentaux de l’entretien professionnel
    • Sélectionner et utiliser le type de questions adéquat
    • Maîtriser les techniques d'écoute active 
    • Utiliser la reformulation pour mieux se comprendre
    • Adopter une posture assertive

    Public visé

    Collaborateur ou manager souhaitant se familiariser avec le sujet

    Durée de formation

    05h15

    Période de formation

    365 jour(s)

    Description / contenu

    Maîtriser les fondamentaux de l’entretien professionnel
    Dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, la loi du 5 mars 2014 a notamment renforcé l’obligation des employeurs concernant l’employabilité et la sécurisation des parcours professionnels des salariés. L’entretien professionnel, issu de cette loi, est destiné à assurer un meilleur suivi de l’évolution professionnelle des salariés.
    Quels sont les enjeux de l’entretien professionnel et comment bien s’y préparer ?
    Analyse des enjeux de l’entretien professionnel et comment bien s’y préparer.
    Contenu de l’entretien et organisation du suivi post-entretien
    Présentation du contenu de l’entretien et organisation du suivi post-entretien.


    L'écoute active : quand et pourquoi y recourir ?
    Lorsque nous échangeons avec les autres, il y a souvent un décalage entre ce que l’un veut dire et ce que l’autre comprend. Les difficultés viennent souvent du fait que l'on n'écoute pas vraiment ce que les autres nous disent. Écouter, cela s’apprend !
    L'écoute active : tour d'horizon
    - qu'est-ce que l'écoute active ?
    - pourquoi l'utiliser ?
    Identifier les situations dans lesquelles l'écoute active est utile
    Quand utiliser l'écoute active... et quand ne pas l'utiliser.


    L'écoute active : comment la pratiquer ?
    Les problèmes de communication peuvent engendrer des pertes de temps, d’efficacité, et nuire à la qualité des relations. Ils sont souvent dus au fait que l’on écoute mal nos interlocuteurs. Les techniques de l’écoute active permettent d’éviter de nombreuses incompréhensions.
    • Écouter pour comprendre
    Il est souvent nécessaire de faire silence pour recevoir ce que l'autre exprime, d'entrer dans son cadre de référence et de faire preuve d'empathie.
    • Encourager l'interlocuteur à s'exprimer
    Poser des questions, reformuler : autant de techniques simples pour que notre interlocuteur s'exprime.


    Reformuler pour mieux se comprendre
    Les malentendus et les quiproquos sont souvent source de difficultés relationnelles, de perte de temps... Pour les éviter, il est utile d'utiliser la reformulation. Cette technique de communication permet de s’assurer que l'on a bien compris l’autre.
    • Reformuler, vous dites ?
    Pourquoi reformuler ? 
    Que peut-on reformuler ?
    • Les différents types de reformulation
    Présentation des différents types de reformulation : reformulation reflet (ou écho), synthèse, recentrage et transformation.
    • Les erreurs de reformulation
    Les conséquences d'une mauvaise reformulation et les différentes erreurs de reformulation possibles.


    Gagner en assertivité : valoriser son discours par la voix et le geste
    Être assertif, c’est s’affirmer en respectant l’autre et en se respectant soi-même. L’assertivité se traduit dans le comportement et la façon de s’exprimer. Pour gagner en assertivité, il est capital de comprendre comment elle se manifeste afin d’adopter la bonne attitude face à ses interlocuteurs.
    • Manifester son assertivité
    Qu'est-ce que l'assertivité et comment se manifeste-t-elle ?
    • Manifester son assertivité par son attitude corporelle (ou le non-verbal)
    Manifester son assertivité par l'attitude corporelle : occupation de l'espace, gestuelle, expression du visage.
    • Poser sa voix de façon assertive (ou le para-verbal)
    Bien utiliser sa voix pour manifester son assertivité : bien poser sa voix après avoir appris à en maîtriser la force.


    S’exprimer avec assertivité : féliciter et critiquer
    Pour entretenir des relations constructives, il est important de savoir dire ce qui ne va pas mais aussi de déceler et d’exprimer ce qui est positif. En analyse transactionnelle, on appelle « signe de reconnaissance » toute manifestation donnée à l’autre de ce qu’on approuve ou désapprouve chez lui.
    • Pourquoi donner des signes de reconnaissance ?
    Qu'est-ce qu'un signe de reconnaissance ? 
    Pourquoi apprendre à en donner ? 
    Quels sont les quatre types de signes de reconnaissance ?
    • Équilibrer les signes de reconnaissance que l’on donne
    Les trois dangers des signes de reconnaissance : les signes de reconnaissance inconditionnels, les signes de reconnaissance négatifs, mais aussi l'absence de signes de reconnaissance.
    • Exprimer des signes de reconnaissance constructifs
    Utiliser des signes de reconnaissance constructifs, s'impliquer dans ce que l'on dit en utilisant la première personne du singulier.


    S’exprimer avec assertivité : savoir dire non
    Dans la vie professionnelle, il est important de savoir dire non, pour ne pas se retrouver submergé par des engagements que l’on n’est pas capable de tenir. Deux excès sont à éviter : dire oui à toute demande ; dire non systématiquement, auquel cas on rend impossible toute coopération.
    • Choisir de dire non
    Savoir dire non : une nécessité. On peut apprendre à désamorcer les éventuelles difficultés qu'il peut y avoir à dire non, à choisir quand le refus est opportun.
    • Les principes à suivre pour dire non
    Exprimer clairement son refus mais sans se justifier et tout en conservant de bonnes relations.


    Poser une question… pas si facile  
    Le questionnement est un outil puissant pour mettre en place une réelle interactivité dans une discussion. Selon la façon dont on l’utilise, il ne produira pas les mêmes effets. Aussi, il est indispensable d’apprendre à le manier correctement.
    Deux questions préalables à se poser
    Est-il adéquat de poser des questions ? 
    Est-ce que je sais pourquoi je pose une question ?
    • Trois règles pour questionner
    Questionner en fonction du type d’information que l’on veut obtenir
    Éviter de démarrer un échange par des questions d’opinion
    Veiller au verbal, para-verbal et non-verbal


    Poser une question... varier les formulations 
    Les questions sont un élément puissant pour créer de l’interactivité dans un échange. Selon leur formulation, elles ne produiront pas le même effet. Aussi, il est indispensable de bien maîtriser les différents types de questions.
    • Panorama des types de questions
    Les questions ouvertes
    Les questions fermées
    Les questions alternatives
    Les questions exploratives
    Les questions indirectes
    Les questions de follow-up
    Les questions rhétoriques
    • Varier les façons de poser des questions à un groupe
    Les questions que l’on pose directement
    Les questions pour rebondir sur les questions des autres